LE JAPON AVEC UN PETIT SINGE

L’un des avantages à être expatriés en Asie, c’est de pouvoir voyager et visiter certaines destinations lointaines plus facilement. C’est le moment de visiter l’Asie et l’Océanie.

Nous profitons de nos longs week-ends pour visiter l’Indonésie, Bandung et ses plantations de thé, le parc animalier de Bogor, Yogyakarta et le temple de Borobudur, et bien sûr Bali. Cependant, l’Indonésie n’est pas le pays le plus recommandé avec un enfant en bas âge. Hors de question de faire l’ascension d’un volcan avec le petit singe.

Alors en mars, pour nos premières grandes vacances depuis que nous sommes installés à Jakarta, nous avons choisi de partir au Japon !

L e t ‘ s   G o   t o   J A P A N   !

Nous avions enfin le budget pour visiter ce pays qui nous fascine depuis longtemps et nous étions plus près ! Deux heures de décalage horaire et seulement sept heures de vol, et nous étions au pays du Soleil-Levant.

Parc de Ueno, Tokyo
Parc de Ueno, Tokyo

7 heures. Si ce chiffre peut paraître énorme pour certains parents, pour nous, c’est un petit trajet. Un vol de moins de 10 heures, sans escale, avec deux parents pour un enfant. Facile… J’ai déjà fait deux voyages de plus de 24 heures seule avec mon petit singe, dont un arrêt d’urgence à Bangkok qui nous a fait rater notre correspondance à Singapour, alors je suis rodée.

Et puis nous avons la chance d’avoir un enfant qui adore prendre l’avion, et qui mange et dort très bien pendant le voyage. Je l’avoue, ça nous facilite la tâche. Par contre, on est des spécialistes du pipi débordant en avion… Personne n’est parfait.

Le Japon : un pays Kids Friendly

Pour les parents globe-trotters qui hésitent à revoyager avec bébé, c’est la destination parfaite. De France, le vol est un peu plus long mais il existe des vols directs depuis Paris, et si vous vous inquiétez du décalage horaire, les enfants se remettent généralement beaucoup plus vite que nous.

Le premier avantage à emmener nos petits bouts au Japon, c’est la propreté ! J’ai été impressionnée de voir à quel point ce pays est propre. Et le plus incroyable ce sont les transports en commun. Bébé peut lécher la vitre, c’est nickel !

Au Japon, l’eau du robinet est potable. On n’y pense pas en France, mais cela peut être plus compliqué avec un enfant lorsque l’eau n’est pas potable. Nous avons désormais nos habitudes en Indonésie, mais l’eau non potable était l’une des mes craintes avant d’emménager à Jakarta. Les biberons et tétines doivent être bien secs avant de les réutiliser et il faut surveiller attentivement que le petit singe ne boive pas l’eau du bain. Au Japon, aucun souci, on peut la boire! Nous avons tout de même acheté des bouteilles d’eau minéral pour boire mais aucune inquiétude côté vaisselle.

L’un des aspects que nous aimons tout particulièrement lorsque nous voyageons avec mon mari, c’est de pouvoir manger de bonnes choses. Pour nous, les vacances, c’est aussi de pouvoir goûter les plats locaux. Encore une fois, le Japon nous a réservé de belles surprises. Ramen (soupe de nouilles), Okonomiyaki (sorte d’omelette), Gyoza (raviolis japonais), Soba (pâtes de sarrasin), Guydon (bœuf en lamelle sauté déposé sur un bol de riz), Shabu Shabu (variante de la fondue chinoise). Il est facile de trouver de bonnes adresses pour bien manger. Les plats sont sains et souvent à base de riz ou de nouilles, idéal lorsqu’on voyage avec un enfant. Aucune crainte niveau hygiène, tous les restaurants sont propres.

Okonomiyaki
Okonomiyaki – Sometaro

Un autre problème que nous pouvons avoir lorsque l’on voyage avec un enfant, ce sont les moyens de transport. L’avion n’est pas le seul transport dont on doit se préoccuper. Qu’en est-il une fois sur place ? La sécurité routière n’est pas la même d’un pays à l’autre et, en Indonésie par exemple, l’usage d’un siège auto en voiture n’est pas obligatoire. Il n’est donc pas possible de louer une voiture avec siège auto. Au Japon, nous n’avons pas eu à nous poser de questions, nous ne sommes jamais montés dans une voiture. Bien que je mourais d’envie de tester leurs superbes taxis colorés et immaculés, c’est un moyen de transport assez cher et, sans siège auto, peu sûr pour un enfant. Les transports en commun sont nombreux, propres et faciles à utiliser. Alors, pendant deux semaines, nous nous sommes déplacés en métro, train et bus. Nous avons pris le Shinkansen, le train à grande vitesse, entre Tokyo et Kyoto, et le petit singe nous en parle encore.

Infos pratiques

Nous y sommes allés fin mars pour profiter d’une température agréable et pouvoir admirer les premiers sakura (cerisiers en fleurs du Japon). Avec un enfant, il faut éviter le Japon en plein été, le climat est bien trop chaud et humide.

Nous avons fait le circuit classique Tokyo-Kyoto-Osaka, en nous inspirant sur le site d’Aala Aka Un Gaijin au Japon et de son article Voyage au Japon en famille : https://www.gaijinjapan.org/voyage-au-japon-en-famille/

Avec un enfant en bas âge, le mieux est d’avoir une poussette (compacte et légère pour pouvoir la porter dans les escaliers du métro) ou un moyen de portage adapté à de longues marches.

Les visites touristiques classiques et incontournables étant peu intéressantes pour notre fils, nous avons fait attention à ne pas trop charger nos journées et à y intégrer des moments pour lui.

Voici quelques activités particulièrement appréciées de notre petit singe :

– Jouer dans les aires de jeux en plein air, chose qui nous manque à Jakarta où nous sommes tout le temps en intérieur.

– Faire du Pédalo en forme de cygne sur l’étang de Shinobazu dans le parc de Ueno à Tokyo.

– Prendre le monorail Yurikamome assis à l’avant et « conduire » à la place du chauffeur. À Tokyo, cette ligne de métro est automatique (sans chauffeur) et entièrement aérienne. Succès garanti si bébé est assez jeune pour croire qu’il conduit réellement le train.

– L’exposition teamLab Planets Tokyo. Superbe pour les enfants !

– Prendre les transports en commun en général et le Shinkansen en particulier. Après les avions, notre petit singe est maintenant fan des trains.

– Dormir à la japonaise, sur un futon à même le sol, avec papa et maman ! Autre petit avantage à emmener un enfant au Japon, pas besoin de s’encombrer d’un lit parapluie mais s’assurer de réserver des logements avec couchages au sol.

Monorail Yurikamome
Monorail Yurikamome

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s